Oups ! Cet événement est passé ou annulé, vous arrivez trop tard !

Description

Nadine Roland-Billecart et Pierre Accad se retrouvent au Villare pour une exposition mêlant à la fois peintures et sculptures.

A propos de Nadine Roland-Billecart :
Artiste  Mosaïste, Peintre et Sculpteur, Nadine Roland-Billecart est née sur les terres du Perche, reconnues pour leur patrimoine historique et naturel. C’est dans un cadre exceptionnel qu’elle a reçu une éducation classique avec une forte sensibilisation à l’art et à la culture dès son plus jeune âge.
"L’année 2005 marque l’ouverture de mon atelier “ La Mosaïque en Normandie ” dans lequel j’expérimente, expose et partage. J’ai choisi cet art majeur de l’antiquité en raison des mythes grecs qui m’ont toujours fascinée... Cet art extraordinaire m’offre toutes les facettes que je recherchais : l’inspiration créatrice, le travail de la composition ainsi que la diversité des couleurs et des matériaux (comme le métal. Aujourd’hui, j’ai recours à l’utilisation de plusieurs supports et matériaux pour exprimer pleinement ma créativité artistique.  Je n’ai pas de limite à la création et ne m’en impose aucune. Je me laisse uniquement guider par mes intuitions et les émotions que j’éprouve. "

A propos de Pierre Accad : 
Né à Alep le 25 décembre 1947, ingénieur de formation, après 40 ans de planification et de pilotage de grands projets, Pierre ACCAD a décidé de quitter le monde des affaires pour le monde des arts. A 54 ans, 6 ans avant de prendre sa retraite et afin de la préparer, il a suivi le cursus de l’Ecole des Beaux-Arts de Versailles.
"Depuis l’âge de 12 ans je dessine, je peins et je sculpte : Encre de chine, fusain, huile, plâtre… les moments où j’étais seul avec moi-même. J’ai toujours envié aux écrivains et aux poètes leur capacité à trouver les mots adéquats pour exprimer leurs sentiments, leurs sensations et leurs idées. Ne sachant pas manipuler la plume pour traduire les miennes, j’ai choisi le pinceau et les couleurs, le marteau et le burin. "
"Vous trouverez presque toujours dans mes sculptures « des mains » car selon Aristote la main est le prolongement de l’esprit. Le mot emprisonne la pensée, la forme jamais. C’est dans un dictionnaire que se trouve le sens des mots. C’est dans votre regard que se trouve le sens des formes. C’est pourquoi, mon travail est un dialogue silencieux. entre mes mains et vos yeux, s’il a besoin d’être expliqué, c’est que je me suis mal exprimé. "

Tarifs

Gratuit

Prestations

Exposition



À proximité