Oups ! Cet événement est passé ou annulé, vous arrivez trop tard !

Description

Construite sur l’énergie interne, la peinture de Daniel Brindel déstabilise le réel. Son abstraction est le levier qui fait basculer l'émotion, écrivait à son propos Roger Balavoine. L’œuvre du peintre, que l'on qualifie plutôt de poète-plasticien, n’est qu’une incessante reconstruction à partir de fragments épars. Revisitant ses sensations, ses perceptions fugitives, il élabore d’impressionnantes compositions où semblent s’immiscer le vent et la lumière. Car la peinture est (pour lui) transfert d’énergie. Quand d’autres sont obsédés par le côté panoramique du paysage, Brindel en glane l’aspect intemporel qui peut, à l’occasion, relever de l’infime. Le sensoriel chez lui ne cesse de nourrir la pensée, d’entretenir le désir de se (re-)mettre à l’œuvre. L‘image, dans son ressenti spontané, est génératrice de visions. Elle persiste comme une trace, un instant densifié à l’extrême, mais elle doit laisser passer l’air. "J'accorde beaucoup d’intérêt à l'aléatoire, explique Brindel. Mon travail est ainsi un mélange d'improvisation et de réflexion pour tendre vers un travail qui soit plastiquement intéressant."

Horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi de 14h à 18h
Le samedi et le dimanche de 11h à 19h

Tarifs

Gratuit

Prestations

Exposition



À proximité