FMANOR014V53R569

Description

La Comédie de Caen accueille une pièce de théâtre dans son nouveau théâtre des Cordes.

Maurice Rossel avait 25 ans pendant la Deuxième Guerre mondiale. Envoyé à Berlin en 1942 en tant que délégué du Comité international de la Croix-Rouge, il fut le seul à pouvoir inspecter le camp d’Auschwitz et à visiter le « ghetto-modèle » de Theresienstadt. En marge du tournage de Shoah, Claude Lanzmann a filmé un entretien avec cet homme qui raconte ce qu’il a vu ou pas vu, pas su ou pas voulu voir. À propos de ces visites qui étaient arrangées par les nazis, Rossel parle d’« une partie de théâtre que l’on se jouait » reprochant aux juifs leur « passivité » sans voir qu’ils étaient des acteurs contraints et victimes, et les nazis d’impitoyables metteurs en scène. La question de l’aveuglement est au cœur de cet échange saisissant.

Depuis 2010, Nicolas Bouchaud et son équipe ont entrepris une série de spectacles à partir de sources non théâtrales : une interview de Serge Daney à propos du cinéma, un livre de John Berger à propos d’un médecin de campagne, une conférence de Paul Celan sur la poésie et un roman de Thomas Bernhard sur notre rapport à l’art et au deuil. Ce désir de transmission est à l’origine d’Un vivant qui passe.

D’après l'oeuvre de Claude Lanzmann

Un projet de Nicoals Bouchaud

Mise en scène : Eric Didry

Source et crédits photo : Comédie de Caen

Plus d'informations et réservations sur le site de la Comédie de Caen.

Tarifs

Tarif de base : 25,00 €
Tarif réduit : Entre 8,00 € et 20,00 €

Prestations

Catégories d'événements : Théâtre

Ouvertures


Le mardi 22 février 2022


Le mercredi 23 février 2022


Le jeudi 24 février 2022

Retrouvez plus d'informations dans le calendrier.

Labels & classement

À proximité