Description

L’organisation de l’habitat vient sans doute de l’installation progressive de maisons et de fermes sous la haute tutelle du château de Bonneville-sur-Touques, la puissante forteresse qui fit la gloire et la renommée du lieu.
En l’absence d’un véritable plan d’urbanisme, les ruelles, impasses, venelles, passages sous maisons (comme celui-ci qui mène du lavoir aux halles) proliféraient, créant un enchevêtrement labyrinthique.
Tout au long de la rue centrale, des rues et passages adjacents, nous rencontrons de nombreuses maisons à pans de bois qui conservent leur caractère typiquement Augeron à Touques
La forêt proche fournissait le matériau de construction le plus facile à mettre en œuvre et le moins cher.
Les maisons ordinaires, aux murs à colombages, sont assez étroites, avec une ou deux fenêtres par étage, serrées les unes contre les autres. Constituées d’un rez-de-chaussée de pierres et de trois ou quatre étages de bois et de torchis, elles sont desservies par un escalier à vis. La couverture du toit est faite de chaume ou de lattes de bois.

Prestations

Animaux acceptés : non