Du côté de chez Swann, par Thomas Sacksick

FMANOR014V54180D

Description

 J'avais vécu dans la paresse, dans la dissipation des plaisirs, dans la maladie, les soins, les manies, et j'entreprenais mon ouvrage à la veille de mourir, sans rien savoir de mon métier. 
Le temps retrouvé, Marcel Proust.

 Cette odeur délicieuse, disait-il, comme elle me rappelle celle des violettes de tante Lone ! Eh ! oui ! c'était quand j'étais petit garçon ! Seigneur Dieu, il y a beau temps que je n'y ai pensé ! 
Les Galoches du bonheur, H. C. Andersen.

Le romancier anglais Stephen Hudson écrit à propos de Proust (dont il fut l'ami) :  Si après avoir lu et relu Swann, je fus convaincu que Proust était le plus grand écrivain de nos jours, je suis certain aujourd'hui qu'il est un des plus grands écrivains de tous les temps. 
Un des plus grands de tous les temps... en effet.
En effet, son écriture semble complète. Comme la synthèse de toute la littérature occidentale, dont il a lu une grande partie. Dans ses Pastiches, Proust a d'ailleurs parodié le style, leur rendant ce faisant hommage, de quelques-uns de ses écrivains favoris : Balzac, Flaubert, Michelet. Et ici, dans les divers extraits de Du côté de chez Swann que nous proposons, on entendra comme les différents registres de cette écriture : celui de l'intime aux accents rousseauistes, celui de l'évocation impressionniste du paysage, celui du vaudeville, même ; ou avec l'épisode fondateur de la madeleine, celui de la recherche philosophique augustinienne.

L'écriture de Proust semble complète. Il faudrait ajouter qu'elle semble pleine. Chaque mot de chaque phrase a comme une juste présence, est toujours fondé, au plus vrai de sa pensée.
Louis-Ferdinand Céline, très probablement envieux de se découvrir un contemporain le surclassant, s'est indigné de cette écriture  emberlificotée  (il y a souvent du vrai dans la médisance) ; Paul Valéry, lui,  bénit les auteurs difficiles  qui  se rattachent à notre tradition la plus admirable . Il faut en convenir : Proust est exigeant avec son lecteur -au reste, avec ses  paperoles  sans cesse ajoutées, il reconnaissait lui-même qu'il  bourrait ses phrases ...

Tout Proust n'est donc sans doute pas propice à la lecture à voix haute, mais plus qu'aucunes autres, de longues pages s'y prêtent, éclatantes dans leur poésie et leur musicalité.
Thomas Sacksick en a retenu quelques-unes qui lui ont semblé frappantes ; toujours soucieux d'être compris, il se promet d'en faire entendre l'évidence.

Après diverses réalisations théâtrales (dont Les Amours de Don Perlimplin et de Bélise en leur jardin de Garcia-Lorca mis en scène par Gilles Sacksick), des études de lettres, et renouant avec le souvenir d'enfance d'enregistrements sur vinyle (où résonne encore la voix de Pierre Mondy en Napoléon à Austerlitz !), Thomas Sacksick crée l'association Littérature à Voix Haute au printemps 2010. Depuis cette date, chaque été, il s'emploie à proposer un programme de beaux textes lus ou dits par comédiens de talent dont il aime s'entourer.

 Affiche

Tarifs

Tarif de base : 12,00 €

Prestations

Catégories d'événements : Festival

Ouvertures


Le dimanche 21 août 2022

Retrouvez plus d'informations dans le calendrier.

Labels & classement

À proximité