Description

La nef de l’église semble dater de la première moitié du XIIIème siècle. Le chœur est peut-être de la même époque, à moins qu’il ne date du XIVème siècle comme la tour couverte d’un toit en bâtière. L’ensemble de l’église a beaucoup souffert lors des combats de 1944, et une partie a dû être reconstruite.

L’inscription funéraire, dite « pierre à Mundret », est gravée au-dessus du portail sud, bouché et restauré. Écrite en latin, l’épitaphe concerne le curé fondateur, l’archidiacre Mundretus. Les carrés, le O en forme de losange et certains caractères permettent de la dater du Xème siècle au moins. Il est possible qu’elle soit plus ancienne encore.