Description

Le long de la Voie Verte en descendant de Caen, on entre après Etavaux dans les terrains du Massif Armoricain, constitués de roches anciennes, celles que l’on retrouve aussi en Suisse Normande.

à cet endroit précis, l’Orne a dégagé une série de roches redressées, trace d’une ancienne chaine de montagne plissée : c’est ce que l’on appelle le synclinal, un ensemble géologique qui ressemble à un mille feuilles de roches qui apparaissent comme des feuilles sur la tranche d’un livre.

Dans le secteur de May sur Orne, cette structure est d’autant plus évidente que de nombreuses traces d’exploitation ont laissé des roches bien visibles : mines de fer, carrières de pavés, carrière de marbre…

Le site le plus prestigieux est le site de la carrière de Laize(May/Orne), où l’on voit les roches d’avant le synclinal en dessous( les schistes que l’on retrouve à la Boucle du Hom par exemple), les roches redressées du synclinal et les roches qui se trouvent au-dessus : les calcaires de la plaine de Caen, qui appartiennent à un autre ensemble géologique : le Bassin Parisien.

Sur les quelques kilomètres entre la carrière de Laize au sud et Feuguerolles-Bully au Nord , on aura croisé du marbre, des conglomérats, des grès de diverses natures, des schistes, du minerai de fer, du travertin, des ampélites… plus de 600 millions d’années d’histoire de la terre y sont lisibles, résumant presqu’intégralement l’histoire géologique de la région .